INFOS COVID-19

Vaccination contre la COVID-19 : Evolution du centre d’appels départemental - 26.02.2021

(source : http://www.ardeche.gouv.fr )

 

Depuis plus d’un mois, le centre d’appels départemental, mis en place par la préfecture et le Département, a reçu plus de 30 000 appels et a permis d’inscrire près de 13 000 Ardéchois sur liste d’attente pour un rendez-vous de vaccination. Ces chiffres prouvent que l’ouverture de cette plateforme téléphonique correspondait à une réelle attente des Ardéchois et que l’objectif de toucher le public cible (les personnes éligibles au vaccin n’ayant pas internet ou n’étant pas familières des réservations en ligne) a été pleinement atteint.

A partir du 1er mars, la priorité sera de proposer un rendez-vous aux 8000 personnes encore inscrites sur cette liste d’attente. Ces personnes inscrites seront toutes rappelées et se verront proposer un rendez-vous dans les meilleurs délais.

La prise de rendez-vous des personnes ne figurant pas sur la liste d’attente se fera donc désormais uniquement par internet via la plateforme www.sante.fr (des créneaux supplémentaires étant disponibles chaque semaine), le numéro du centre d’appel départemental ne prenant plus de nouveaux appels.

Pour rappel, les personnes éligibles au vaccin n’ayant pas accès à internet ou n’étant pas accompagnées par un proche, peuvent toujours avoir recours à l’appui du numéro national d’aide à la prise de rendez-vous au 0 800 009 110 (appel et service gratuit), des Maisons de service au public* et des structures France service du département* qui continueront d’assurer leur mission de renseignement et d’accompagnement des usagers.

Pour les questions d’ordre général liées à la COVID-19 ou à l’état d’urgence sanitaire, nous vous invitons à contacter le numéro vert national dédié (0 800 130 000).

Afin d’accélérer la vaccination, de nouveaux centres ouvriront avant la fin du mois de mars. Des bus « espaces de vaccination itinérants » (vaccinobus) seront également déployés en lien avec le Conseil départemental de l’Ardèche. Des équipes mobiles se rendront dans les territoires pour aller à la rencontre des personnes âgées géographiquement isolées et désireuses d’être immunisées contre le Covid-19.

Pour faciliter la vaccination des personnes qui ne sont pas en capacité de se déplacer, l’Assurance maladie prend en charge à 100 % le transport des patients sur prescription médicale. Le transport doit concerner un trajet vers le centre de vaccination le plus proche du lieu de prise en charge du patient.

Thierry DEVIMEUX, préfet de l’Ardèche comprend et partage l’impatience légitime des Ardéchois souhaitant se faire vacciner. Tout est mis en œuvre pour que toutes les personnes prioritaires volontaires puissent être vaccinées dans les meilleurs délais.

Le préfet salue la belle collaboration territoriale entre les agents des services de l’État, les élus, le personnel des hôpitaux, les médecins, les infirmiers, les agents territoriaux, les bénévoles et les sapeurs-pompiers, pour assurer la gestion des centres de vaccination et la prise en charge des patients.

 

La vaccination contre la Covid-19 se poursuit en Ardèche - 25.02.2021

(source : http://www.ardeche.gouv.fr )

 

En Ardèche, la campagne de vaccination dans les centres hospitaliers, les établissements accueillant des personnes âgées et les centres de vaccination suscite un fort engouement. Au 24 février, 20 661 personnes ont été vaccinées contre la Covid-19 dans le département dont 4717 ont reçu les deux doses de vaccin. Cette adhésion à la vaccination offre l’espoir de pouvoir sortir progressivement de la crise sanitaire.

La campagne vaccinale se poursuit au fur et à mesure de l’arrivée des vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca.

L’organisation des rendez-vous dans les centres de vaccination est ainsi adaptée au nombre de doses de vaccins effectivement livrées, la priorité absolue étant que les patients ayant reçu une première dose en janvier reçoivent la seconde dans le délai de 28 jours.

À compter du 23 février, le vaccin AstraZeneca, sera distribué dans les pharmacies de ville. Grâce à une logistique plus simplifiée, il pourra être administré par des médecins de ville puis, dans un second temps, dans les pharmacies de proximité, pour les personnes âgées de 50 à 64 ans présentant des comorbidités. L’ouverture de la vaccination à ces personnes sera effective le 25 février 2021.

Par ailleurs, les prochaines livraisons de vaccins devraient permettre de réaliser durant le mois de mars près de 19 000 injections en Ardèche dans les centres de vaccination (1ère injection et rappel).

Depuis le 12 février dernier, les centres de vaccination proposent de nouveaux créneaux de rendez-vous pour des premières injections. Ces créneaux ont été mis en ligne sur les plateformes de prise de rendez-vous (Doctolib ou Maiia) choisies par les centres de vaccination, accessibles sur le site www.sante.fr. Des plages ont été réservées afin de permettre aux centres de vaccination de proposer en priorité des rendez-vous aux personnes inscrites sur la liste départementale d’attente.

Thierry DEVIMEUX, préfet de l’Ardèche comprend et partage l’impatience légitime des ardéchois souhaitant se faire vacciner. Tout est mis en œuvre pour que toutes les personnes prioritaires volontaires puissent être vaccinées dans les meilleurs délais.

Le préfet salue la belle collaboration territoriale entre les agents des services de l’État, les élus, les agents territoriaux, les sapeurs-pompiers, le personnel des hôpitaux, les médecins et les infirmiers pour assurer la gestion des centres de vaccination et la prise en charge des patients.

 

Maintien du port du masque obligatoire dans l’espace public en Ardèche - 16.02.2021

(source : http://www.ardeche.gouv.fr )

 

Compte tenu de la situation sanitaire dans le département de l’Ardèche, le préfet, Thierry DEVIMEUX, a décidé de reconduire par arrêté le port du masque obligatoire sur la voie publique et dans l’espace public sur l’ensemble du territoire ardéchois, jusqu’au 1er juin 2021 inclus.

Cette mesure s’applique à toute personne de 11 ans et plus, à l’exception des personnes en situation de handicap, des enfants de moins de 11 ans (recommandé pour les enfants de 6 à 11 ans) et la pratique sportive (course à pied, vélo).

Le non-respect de cette obligation expose les contrevenants à une amende de 135 euros.

Les forces de l’ordre poursuivront les contrôles afin de faire respecter les dispositions de ce nouvel arrêté.

Dans l’intérêt de tous, le préfet appelle la population à respecter ces mesures pour lutter contre la propagation du virus.

En plus du port du masque, il en va de la responsabilité de tous de continuer de respecter les recommandations de distanciation physique, de lavage des mains et de limitation des contacts pour se protéger et protéger les autres.

 

Centres commerciaux : des règles sanitaires strictes à respecter - 03.02.2021

(source : http://www.ardeche.gouv.fr )

 

Alors que la pression épidémique s’accroît, le Premier Ministre a annoncé vendredi 29 janvier de nouvelles mesures sur l’ensemble du territoire national pour lutter contre la progression de la COVID 19. L’ouverture des commerces reste le principe, à l’exception des commerces ou centres commerciaux de plus de 20 000 m², qui génèrent des brassages de population importants, présentant ainsi un risque de circulation accrue du virus.

Après vérification des conditions d’application du décret n°2021-99 du 30 janvier 2021, aucun centre commercial n’est contraint de fermer en Ardèche.

Ainsi, le centre commercial AUCHAN de Guilherand-Granges, qui avait décidé de sa propre initiative de fermer ses commerces non-alimentaires dès le lundi 01er février, a été informé ce matin par la préfecture qu’il pouvait rouvrir sa galerie marchande.

Au vu de la situation sanitaire dans le département (208 personnes hospitalisées en Ardèche dont 6 en réanimation, taux de positivité de 9,1 % et taux d’incidence global de 260,7 pour 100 000 habitants), Thierry DEVIMEUX, préfet de l’Ardèche, en appelle à la responsabilité des directeurs des centres commerciaux et au civisme des clients pour continuer de respecter avec la plus grande rigueur les mesures d’hygiène, les gestes barrières et la distanciation sociale.

En complément, de nouvelles jauges s’appliquent dans les commerces et centres commerciaux de l’Ardèche conformément au dit décret :

• Les établissements dont la surface de vente est inférieure à 8 m² ne peuvent accueillir qu’un client à la fois

• Les établissements dont la surface de vente est comprise entre 8m² et 400 m² ne peuvent accueillir un nombre de clients supérieur à celui permettant de réserver à chacun une surface de 8 m2

• Les autres établissements ne peuvent accueillir un nombre de clients supérieur à celui permettant de réserver à chacun une surface de 10 m²

Pour rappel, chaque magasin doit afficher le nombre maximal de personnes autorisées simultanément.

Des contrôles dans les grandes et moyennes surfaces ont déjà eu lieu et continueront à être effectués par les services de l’État pour veiller à la bonne application de ces mesures. Cet effort collectif est indispensable pour enrayer la propagation du virus.

 

Vaccination contre la Covid19 : ouverture d’un centre d’appels départemental pour les plus éloignés du numérique - 02.02.2021

(source : http://www.ardeche.gouv.fr )

 

Si depuis le 18 janvier dernier, de nombreux rendez-vous ont été donnés en quelques heures dans le département, compte tenu de leur grand nombre, les personnes de 75 ans et plus et celles présentant des comorbidités ne pourront matériellement pas toutes être vaccinées dans les tous prochains jours. Aussi est-il nécessaire qu’elles puissent planifier leur passage dans un centre de vaccination.

Afin de faciliter la prise de rendez-vous des personnes éligibles au vaccin n’ayant pas internet ou n’étant pas familières des réservations en ligne, et uniquement pour ce public, la préfecture et le conseil départemental de l’Ardèche ont décidé de mettre en place à compter du 1er février un numéro unique qui remplacera les numéros des centres de vaccination.

Ce centre d’appels sera ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h00 (sauf vendredi 16h30).

En composant le 04 75 66 77 99, ces personnes prioritaires seront mises en relation avec un opérateur qui pourra les inscrire sur une liste d’attente avant de leur proposer un rendez-vous dès lors que ce sera à nouveau possible.

Pour les autres publics, la prise de rendez-vous par internet www.sante.fr doit toujours être privilégiée.

Le préfet rappelle également que ce numéro n’est pas à vocation médicale. Si les personnes ont des questions sur la vaccination, elles doivent impérativement s’adresser à leur médecin traitant qui sera mieux à-même de les informer. Pour les questions d’ordre général liées à la COVID-19 ou à l’état d’urgence sanitaire, nous vous invitons à contacter le numéro vert national dédié (0 800 130 000).

Communiqué de presse de la Préfecture à télécharger ci-dessous

 

SUIVI DE LA CAMPAGNE DE VACCINATION EN ARDECHE - 22.01.2021

(source : http://www.ardeche.gouv.fr )

 

La campagne vaccinale s’accélère dans le département de l’Ardèche ; à ce jour, 5 centres vaccinaux ont ouvert, à Privas, Annonay, Aubenas, Guilherand-Granges et Lamastre. Pour rappel, ces centres visent à vacciner les professionnels de santé et de l’aide à domicile, les sapeurs-pompiers, et, depuis lundi 18 janvier, les personnes âgées de plus de 75 ans et les personnes présentant des comorbidités, sur prescription médicale.

Dans le même temps, depuis le 7 janvier, 23 EHPAD de l’Ardèche ont commencé la vaccination de leurs résidents et professionnels de santé.

Une fois les personnes les plus vulnérables vaccinées, c’est-à-dire, d’une part, les personnels soignants qui sont très exposés au virus et, d’autre part, les personnes âgées et/ou présentant des facteurs de comorbidité, qui présentent des risques de décès de la COVID beaucoup plus élevés, la campagne s’étendra progressivement au reste de la population.

Ce rythme de vaccination va continuer à s’intensifier grâce à l’ouverture, dès la semaine prochaine, d’un relais de proximité à Bourg Saint Andéol, puis d’autres (Les Vans notamment) à partir du mois de février, et grâce à la montée en puissance des centres déjà ouverts. Néanmoins, à ce stade, et compte tenu des contraintes logistiques très fortes qu’imposent les conditions de conservation et de transport du vaccin Pfizer BioNtech, seul un nombre restreint de centres seront ouverts dans le département. Dès lors que l’offre vaccinale s’élargira et que les approvisionnements augmenteront en conséquence, les modalités de vaccination évolueront et de nouvelles plages de vaccination seront ouvertes.

L’objectif fixé par le Gouvernement étant d’un centre pour 100 000 habitants à la fin du mois, il est déjà atteint dans l’Ardèche avec 1 centre pour 48 000 habitants, pour répondre aux caractéristiques d’éloignement de certains habitants.

Au 21 janvier 2021, en Ardèche, 3974 personnes ont été vaccinées contre la Covid-19 ; ce chiffre atteignait 823 567 au niveau national le 21 janvier (90 883 en région Auvergne Rhône-Alpes). L’objectif national d’un million de personnes vaccinées à la fin du mois de janvier devrait ainsi être dépassé. Au-delà des chiffres, les premiers jours de cette campagne vaccinale démontrent une adhésion importante de la population éligible à la vaccination.

Au total, près de 5 millions de Français sont désormais éligibles à la vaccination ; compte tenu de l’engouement de la population et du rythme de livraison du seul vaccin disponible à ce jour, Pfizer BioNTech, les Français devront faire preuve de patience en attendant de se voir offrir, d’ici quelques semaines, un créneau de vaccination. Pour l’heure, les personnes qui contactent les centres de vaccination ardéchois sont inscrits sur une liste d’attente.

Quoi qu’il arrive, toutes celles et ceux qui le souhaitent seront vaccinés et, cela, gratuitement.

La préfecture et l’ARS tiennent à remercier l’ensemble des professionnels de santé qui se sont mobilisés pour assurer la mise en place des centres vaccinaux, ainsi que les professionnels des EHPAD qui informent et vaccinent les résidents qui le souhaitent.



Le concours des collectivités territoriales s’avère également fondamental pour assurer la réussite de cette campagne vaccinale ; leur information régulière demeure une préoccupation constante des services de l’État qui adressent aux élus de notre département, et cela depuis le début de la crise sanitaire, des fiches réflexes actualisées. Le préfet de l’Ardèche organise aussi chaque semaine, aux côtés d’Emmanuelle SORIANO, déléguée territoriale de l’ARS, une audioconférence dédiée à la campagne de vaccination. Cette réunion d’information et d’échanges associe les parlementaires, le président du Conseil départemental, les maires des principales villes, les présidents des chambres consulaires et les présidents des associations des maires et des maires ruraux de l’Ardèche.

Le soutien matériel, logistique ou humain apporté par les collectivités, les services de l’État, les personnes bénévoles de tout horizon, est évidemment très précieux. Cette aide doit évidemment perdurer dans le temps.

Toutes les informations utiles sur la campagne de vaccination et, en particulier, les modalités de prise de rendez-vous sont disponibles sur la plateforme sante.fr, actualisée en temps réel. Pour rappel, la prise de rendez-vous est obligatoire pour se faire vacciner. Pour toutes les personnes déjà concernées, la vaccination ne dispense pas du respect des gestes barrières !

 

COVID-19 - PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE

L' arrêté préfectoral du 19 janvier 2021 rend obligatoire le port du masque de protection pour toute personne de 11 ans et plus dans l'espace public, sur l'ensemble du département de l'Ardèche jusq'au 16 février 2021 inclus.

Téléchargez ci-dessous l'arrêté préfectoral n° 07-2021-01-19-005

 

COVID-19 - CENTRE DE VACCINATION A AUBENAS

En Ardèche, la campagne de vaccination est lancée et s’amplifie encore, notamment avec l’ouverture des centres de vaccination destinés aux personnes de plus de 75 ans, aux professionnels de santé hospitaliers et libéraux de plus de 50 ans, aux aides à domicile et aux pompiers de plus de 50 ans.

Dès cette semaine, 5 centres de vaccination, répartis dans l’ensemble du département, seront ouverts, sur rendez-vous.

À partir du 25 janvier, 2 centres supplémentaires ouvriront.

Dans les semaines à venir, d’autres centres seront également amenés à vacciner un plus large panel de population.

 

A Aubenas

Centre de vaccination :

CH Ardèche Méridionale (maison médicale de garde)

14 avenue de Bellande 07200 Aubenas

Modalités d'inscription :

Par téléphone 04 75 35 62 22

Prise de RDV possible par mail : vaccin@ch-ardeche-meridionale.fr

Site web DOCTOLIB ouv. dès mardi 19/01

 

Rappel de la stratégie vaccinale en France

Le premier objectif de la vaccination est de faire baisser le nombre des formes gravesde COVID. La vaccination permet de réduire massivement la mortalité due au virus et à ses formes graves. La stratégie vaccinale repose sur trois grands principes :

Le libre choix des patients : le Président de la République l’a dit, la vaccination ne sera pas obligatoire.

La prise en charge du vaccin à 100 % : aucun Français ne doit renoncer à se faire vacciner pour des raisons financières.

La sécurité : la vaccination se fera dans le strict respect de toutes les règles qui encadrent l’utilisation des produits de santé dans notre pays.

La préfecture, l’ARS et l’ensemble des acteurs sont pleinement mobilisés pour que cette campagne de vaccination se déroule dans les meilleures conditions possibles, afin de réduire le nombre de formes graves de la maladie, de protéger les personnes les plus vulnérables, d’éviter la saturation du système de santé et de nous permettre, de retrouver une vie la plus normale possible

 

EPIDEMIE DE COVID-19 : POINT DE SITUATION DE LA PREFECTURE AU 01.01.2021

source http://www.ardeche.gouv.fr

 

Mardi 29 décembre, Olivier VERAN ministre de la santé avait annoncé qu’un couvre-feu anticipé à 18 h pourrait entrer en vigueur dans une vingtaine de départements, les plus durement touchés par l’épidémie de COVID-19.

Le département de l’Ardèche était alors concerné par cette possible extension du couvre-feu. Le taux d’incidence chez les personnes de plus de 65 ans étant de 240,9/100 000 habitants, le 28/12/2020.

En raison du constat d’un relâchement préjudiciable dans les comportements, le préfet de l’Ardèche, en concertation avec les élus, a appelé solennellement à ne pas abandonner nos efforts consentis depuis déjà plusieurs mois et à observer le plus grand respect des gestes barrières. Cet appel a été entendu par les ardéchois puisque le taux d’incidence chez les plus de 65 ans en 72h est passé sous la barre des 200 pour 100 000 habitants, et permet à l’Ardèche de maintenir le couvre-feu à 20h00.

C’est une bonne nouvelle pour l’économie de notre département et le fruit d’un travail commun avec les élus et les partenaires sociaux. Néanmoins, les indicateurs en Ardèche ne sont pas bons et tendent à présager une recrudescence de cas de coronavirus si la vigilance de tous n’est pas maintenue.

Pour rappel, le nombre de personnes en réanimation est toujours élevé (9), comme celui des hospitalisations (152) et concerne la plupart du temps les plus de 65 ans.

Les efforts consentis, avec succès, ces derniers jours grâce à tous pour faire reculer l’épidémie doivent être maintenus sur les lieux de travail, sur les lieux de détente et en famille. Il en va de la responsabilité morale, collective et surtout affective de chacun.

Cette petite victoire ne signifie pas que le virus a disparu et la lutte contre sa transmission est l’affaire de tous. Il est donc, plus que jamais, nécessaire de limiter les comportements à risque pour inverser durablement la tendance et préserver ainsi la santé de tous, notamment celle de nos aînés.

 

OUVERTURE DOMINICALE DES COMMERCES

source http://www.ardeche.gouv.fr/o

 

Face à la persistance de l’épidémie de COVID-19, la situation sanitaire demeure fragile et nécessite la mise en place de mesures spécifiques dans les commerces de détails.

Aussi, Françoise SOULIMAN, préfet de l’Ardèche, a pris un arrêté portant dérogation au repos dominical de certains salariés de l’Ardèche.

Les commerces de détails sont exceptionnellement autorisés à employer des salariés durant les quatre dimanches suivants :

- dimanche 10 janvier 2021

- dimanche 17 janvier 2021

- dimanche 24 janvier 2021

- dimanche 31 janvier 2021

Cette dérogation s’applique sur tout le territoire du département de l’Ardèche. Elle ne concerne pas les apprentis.

Le préfet rappelle que seuls les salariés volontaires ayant donné leur accord par écrit peuvent travailler ces dimanches.

Chaque établissement respectera les dispositions conventionnelles concernant les contreparties pour le travail le dimanche (récupérations, paiement du dimanche travaillé).

Le refus d’un salarié de travailler le dimanche ne constitue ni une faute, ni un motif de licenciement et ne peut faire l’objet d’une mesure discriminatoire dans le cadre de l’exécution de son contrat de

travail.